Candida Albican

Le Candida Albicans est un champignon faisant partie de notre microbiote au même titre que d’autres bactéries et micro-organismes bénéfiques à l’équilibre de la flore intestinale. C’est sa présence excessive qui entraine un déséquilibre au sein du microbiote, et donc une vulnérabilité aux infections.

En effet, le Candida fragilise les muqueuses de l’estomac et de l’intestin qui deviennent poreuses. Il est extrêmement résistant et difficile à neutraliser car il possède la faculté de s’adapter à son environnement. Le Candida peut se propager dans l’ensemble de l’organisme et perturber ainsi les flores buccales, urinaires et génitales, sous forme de mycoses ou de lésions cutanées.

Les causes de la candidose

 Les causes sont multifactorielles et se développent plus facilement sur un terrain déséquilibré, moins résistant aux infections :

  • Alimentation industrielle et transformée, riche en sucres acidifiants, acides gras saturés ou encore gluten, qui vont entrainer un déséquilibre acido-basique. 
  • Traitements antibiotiques, anti-inflammatoires, chimiothérapie, pilule contraceptive ou autres.
  • Suralimentation et manque de mastication qui entrainent des fatigues digestives.
  • Stress chronique et mauvais sommeil, le stress acidifie l’organisme.
  • Manque d’exercice physique régulier qui contribue au déséquilibre de l’organisme.
  • Pollutions diverses, eau du robinet, conservateurs, toxiques, pesticides et divers métaux lourds qui agressent notre organisme, le rendent vulnérable et dégradent notre écosystème.
  • Carences en minéraux dont le zinc, le magnésium et le sélénium et en omégas 3.
  • Constipation chronique.
  • Tabagisme car celui-ci diminue l’immunité.
  • Déséquilibre œstrogènes/progestérone.

Les symptômes de la candidose

Les symptômes de la candidose sont extrêmement nombreux et variés, ils peuvent d’ailleurs induire en erreur et rendent le diagnostic très compliqué.

  • Des signes de dysbiose intestinale, en effet le candida commence par attaquer la muqueuse intestinale, et on observe des signes d’hyperperméabilité, gaz, ballonnements, douleurs, constipation, diarrhées, démangeaisons anales, reflux acides, troubles du transit, colite, aphtes…
  • Fragilisation du système immunitaire avec comme conséquences des infections ORL, maladies auto-immunes, allergies, problèmes articulaires…
  • Fatigue chronique inexpliquée.
  • Compulsions alimentaires vers les aliments sucrés.
  • Problèmes de peau, type acné, eczéma, psoriasis, champignons aux mains ou au pieds…
  • Infections gynécologiques sous forme de mycoses, pertes blanches et démangeaisons.
  • Infections urinaires, type cystites ou brûlures à la miction…
  • Prise de poids.
  • Troubles psychiques avec sautes d’humeur, anxiété, mauvais sommeil, irritabilité, manque de motivation, problème de concentration et de mémoire avec sensation de brouillard dans le cerveau.
  • Troubles circulatoires, jambes lourdes, œdèmes…
  • Dérèglement hormonal, hypothyroïdie, syndrome prémenstruel…

Remèdes

L’alimentation

L’idée première est d’affamer le Candida, et le priver de son aliment favori, le sucre sous toutes ses formes. Il faut supprimer jusqu’à la disparition de la candidose toutes les sources d’intoxication, alimentation raffinée, transformée, dénaturée, industrielle contenant additifs, conservateurs, pesticides…

 Soutenir le foie

Il va être indispensable de soutenir le foie dans son travail de détox, en effet le Candida produits énormément de toxines, ce qui favorise la fatigue. Différentes plantes peuvent être proposées en fonction de l’énergie vitale, radis noir, artichaut, romarin, chardon-marie ou desmodium

Nettoyer les intestins

Avant de réparer l’intestin, il est nécessaire de le nettoyer à l’aide par exemple de charbon végétal, de psyllium ou encore de gel d’Aloe Vera.

Une irrigation du côlon peut être proposée pour éliminer les matières stagnantes favorisants l’inflammation.

Réparer la muqueuse intestinale

Retrouver l’intégrité de la paroi intestinale est une priorité afin de stopper la pénétration des toxines dans l’organisme et de réduire ainsi l’inflammation. Des produits à base de glutamine sont efficaces ainsi que des associations de plantes type réglisse, curcuma et mélisse. Le traitement est long et peut durer plusieurs mois, voire plusieurs années.

Restaurer la flore intestinale

En effet celle-ci a été perturbée par l’invasion du Candida, elle va pouvoir être repeuplée à l’aide de probiotiques. Plusieurs cures espacées seront parfois nécessaires à mettre en place.

Vitamines et minéraux

Vitamine C : booste le système immunitaire, antioxydante.

Vitamine D : permet de lutter plus efficacement contre la fatigue, les dépressions saisonnières, favorise le fonctionnement du système immunitaire, bref, il maintient l’organisme en forme.

Vitamine B12 : indispensable à la reproduction des cellules, notamment à celle des globules rouges. Elle préserve la myéline, gaine protectrice des nerfs, et est impliquée, entre autres, dans la production de substances affectant l’humeur et le psychisme.

Zinc : bon fonctionnement du métabolisme digestif, antioxydant, améliore le système immunitaire.

Magnésium : puissant stimulant immunitaire.

Sélénium : antioxydant, stimule système immunitaire et détoxifie l’organisme.

Huiles essentielles

Arbre à thé : puissantes propriétés antifongiques et peut être utilisée pour faire des bains de bouche en cas de muguet buccal, en diluant une goutte dans un verre d’eau. Également très performante dans le traitement des mycoses externes, notamment celles qui apparaissent entre les orteils. En application cutanée une goutte diluée avec une huile végétale pourra être appliquée sur les mycoses.

Clou de girofle : puissant anti-infectieux.

Laurier noble : antifongique, antiputride et antifermentaire.

Origan : antimicrobiennes, antibactérienne et antifongiques si puissants qu’il est impératif de prendre quelques précautions lors de son usage. Prendre deux gouttes d’huile essentielle d’origan pour huit gouttes d’huile alimentaire, deux fois par jour. 

Thym : régulateur des flores de protection.

D’autres remèdes naturels 

  • L’acide caprylique naturellement présent dans l’huile de coco, désagrège les parois cellulaires du Candida
  • La feuille d’olivier, antifongique
  • L’extrait de pépin de pamplemousse, antibiotique naturel
  • L’argent colloïdal, antiseptique et antimicrobien
  • La chlorophyle, cicatrisante
  • La propolis, antifongique …

Aloe Vera : En plus d’avoir une action antifongique, l’aloe vera améliore l’équilibre acido-basique, ainsi que celui de la flore intestinale. Il est également efficace en usage local externe contre les infections bactériennes ou les mycoses cutanées. La dose conseillée est d’une à deux cuillères à soupe de jus d’aloe vera par jour et diluées dans un verre d’eau.

Curcuma : favorise l’accroissement de la population des bonnes bactéries et levures qui luttent contre le Candida. Mettez une cuillère à café rase dans un verre d’eau tiède et quelques gouttes d’huile pour faciliter son absorption, bien mélanger avant de boire jusqu’à trois fois par jour.

Lapacho ou Pau D’Arco : généralement pris sous forme d’infusion, trois tasses par jour, matin, midi et soir, c’est la dose raisonnable, car s’il est consommé en trop grande quantité, le lapacho peut aussi provoquer des nausées et des vomissements. La cure ne doit cependant pas dépasser un mois, l’idéal étant de trois semaines sans pause.

Se recharger et reprendre une activité physique

La candidose entraine souvent une grande fatigue, il est donc prioritaire de préconiser du repos dans un premier temps.

Différentes techniques comme le yoga, le Qi Gong, la relaxation, le massage … pourront être proposées. Ensuite seulement quand l’énergie vitale sera revenue, une activité physique douce et adaptée sera proposée, afin de renforcer le système immunitaire.

La gestion du stress et des émotions

Le stress est également une des causes de la candidose, car il affaibli notre système immunitaire et entraine un surcroit de cortisol, hormone qui augmente le taux de sucre dans le sang. 

Le Candida est naturellement présent dans notre intestin. Il est donc impératif de conserver de bonnes habitudes alimentaires et une bonne hygiène de vie globale de façon définitive, car au moindre déséquilibre, celui-ci peut recommencer à nuire à l’organisme.

Mathilde Moquin-Parent

Étudiante en Naturopathie

Référence:

https://www.therapeutes.com/ma-sante/Naturopathie-candidose

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *