Les protéines

Difficile de lister les rôles des protéines tant ils sont multiples. Les protéines sont nécessaires à la croissance et à la reconstitution de tous les éléments de notre organisme. Elles entrent dans la composition de la peau, des organes, des muscles, des cheveux et des ongles. Elles interviennent dans la synthèse des hormones, l’insuline par exemple. Elles jouent un rôle fondamental dans l’immunité, car la lutte contre les infections passe par la synthèse des protéines particulières, soit les anticorps.

La ration quotidienne

Les protéines devraient fournir au plus 15% de l’apport énergétique de la ration quotidienne, le reste venant des lipides à 35% et des glucides à 50%. Si l’apport en lipides et en glucides est insuffisant pour couvrir les besoins énergétiques de l’organisme, celui-ci aura recours aux protéines, qu’il décomposera pour en tirer de l’énergie. Par exemple, les protéines excédentaires sont converties par le foie en glucose mais, en trop grande quantité, elles produiront un sous-produit comme l’urée qui devra être éliminée.

Votre ration personnelle

En moyenne, on estime que le besoin en protéines est de l’ordre de 1g/kg de poids corporel par jour. Chez les adultes, le besoin en protéines est un besoin d’entretien, alors que chez les enfants, les adolescents, les femmes enceintes s’ajoutent des besoins de croissance et de construction.

Les sources alimentaires

Parmi les aliments riches en protéines figurent la viande, la volaille, le poisson, les fruits de mer, l’œuf, le lait de soya et les produits laitiers, les légumineuses, le tofu, les algues, les noix, les céréales ou ses dérivés qui en contiennent également, mais en quantité moins importante. En revanche, les matières grasses, les fruits et les légumes n’en contiennent pratiquement pas.

Faire un choix judicieux

Il est important de faire un choix judicieux de ces aliments. Plusieurs personnes ont une déficience digestive des protéines animales qui peuvent occasionner des malaises comme la fatigue, la constipation, l’hypoglycémie, des allergies, une augmentation d’acidité provoquant des malaises comme la fibromyalgie et pouvant même aller jusqu’à l’arthrite.

Les sources de protéines

Les protéines d’origine animale contiennent tous les acides aminés essentiels dans les proportions requises par l’organisme. L’œuf en est la source la mieux équilibrée.

Les protéines d’origine végétale sont souvent plus pauvres en un ou plusieurs acides aminés essentiels. Les protéines des céréales sont déficientes en lysine, celles des légumineuses en méthionine. Néanmoins, le déficit ne portant pas sur le même acide aminé, ces deux sources se complètent. Cette complémentarité est d’ailleurs largement utilisée dans le cas d’un régime végétarien, procurant une protéine plus facile à digérer et mieux utilisée par l’organisme.

 

Lorraine Béland

N.D., M.T.D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *