Le rhume et la grippe

La différence entre le rhume et la grippe

Le rhume et la grippe (l’influenza pour la nommer correctement) sont similaires au premier stade, ils se développent de la même manière et affichent la plupart des mêmes symptômes. Leur principale différence tient à ce que le rhume se propage au niveau de la tête, tel que les sinus qui s’obstruent, accompagné de picotement au fond de la gorge, la tête lourde et les yeux qui larmoient, alors que la grippe se répand à d’autres régions, en particulier les poumons, les muscles et les articulations. De plus, contrairement à une grippe, un rhume ordinaire ne provoque généralement pas une hausse de température et n‘affaiblit pas la personne au point de s’aliter.

Les globules blancs, notre système de défense

Malgré ce que l’on croit souvent, on n’attrape pas un rhume, ni la grippe qu’en prenant froid ou en se mouillant. Quelqu’un est plus susceptible de succomber à une infection, quelle qu’elle soit, s’il est contraint à un stress intense, car ses mécanismes de défense sont alors affaiblis. Ce sont ces failles dans ses mécanismes qui, à leur tour, favorisent l’infiltration d’une bactérie ou d’un virus.

Notre système immunitaire est constitué de globules blancs, ce sont des cellules transparentes qui circulent dans le sang et la lymphe. Ces globules blancs renferment un noyau et leur rôle consiste à défendre l’organisme en dévorant les microbes et en sécrétant des substances capables de neutraliser les toxines. Il en existe plusieurs types ayant chacun leurs caractéristiques et leur rôle déterminé. Quoique moins nombreux que les globules rouges, soit un globule blanc pour 700 globules rouges, leur nombre total est plus de mille milliards pour chaque être humain, soit près de trois cents fois plus que la population totale du globe.

L’alimentation un moyen de prévention

Une saine alimentation sera toujours la meilleure prévention. Évitez les aliments tels que les sucres, les produits laitiers et les viandes rouges car ils sont générateurs d’acidité et de mucus, ils affaiblissent le système immunitaire et congestionnent les voies respiratoires. Augmentez les fruits et les légumes, de préférence organiques, frais et propres.

Seuls les fruits et légumes crus contiennent une quantité de nutriments, soit les vitamines, minéraux et enzymes dont nous avons besoin. Un grand bol de légumes crus chaque jour écarte le rhume et la grippe. Nappez-les de vinaigrette à base d’huile d’olive première pression à froid, en ajoutant un soupçon de piment de Cayenne, ainsi que des oignons, de la ciboulette ou de l’ail. Ces derniers appartiennent à la famille de l’oignon, dont les propriétés antigrippales sont connues depuis longtemps.

Et si le rhume ou la grippe vous ‘attrape’

Ajoutez une cuillerée à thé de jus de citron, du gingembre et un peu de miel à une tasse d’eau chaude, diminuez l’alimentation solide, buvez beaucoup de liquide et permettez- vous un moment de repos afin de renouveler vos énergies.

 

Lorraine Béland    

N.D., M.T.D.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *