Les lipides

Les lipides sont des corps gras d’origine animale ou végétale renfermant un acide gras dont la majeure partie va servir à fournir l’énergie à l’organisme, d’autres plus spécifique vont contribuer aux bons fonctionnements de certains processus métaboliques. Les acides gras sont peut ou pas produits par l’organisme et doivent faire partie de l’alimentation quotidienne.

Leurs rôles
Les lipides jouent différents rôles dans l’organisme dont, en premier lieu, celui de ‘carburant’ pour satisfaire les besoins en énergie des cellules. Ils constituent plus du double d’énergie vitale que les protéines ou les glucides. Ils servent à transporter les vitamines liposolubles, ils sont indispensables à la croissance et à de nombreux processus vitaux.

Les 3 familles d’acides gras :

  • Les acides gras saturés
    Les acides butyriques, caprique, laurique, palmitique…ils sont apportés principalement par le beurre, les fromages, le beurre de cacao, les huiles de palme et de coco, les charcuteries, les viandes et par beaucoup de produits industriels renfermant des graisses hydrogénées produisant beaucoup de
    conséquences néfastes sur la santé.
  • Les acides oléiques (mono-insaturés)
    Ces acides gras proviennent des huiles végétales, comme l’huile d’olive, d’arachide, de noisettes, des amandes, des avocats…Ces aliments sont bénéfiques pour abaisser le ‘mauvais’ cholestérol sans réduire le ‘bon’ pour ainsi diminuer les risques cardiovasculaires.
  • Les acides linoléiques et linoléniques (poly insaturée)
    Ces acides proviennent dans la plupart des huiles végétales, des noix, des poissons gras, du soja… Ces aliments fournissent des oméga-6 et des oméga-3 qui ne sont pas synthétisés par le corps. Ils participent à l’architecture des membranes biologique, à la croissance, aux activités hormonales et enzymatiques, aux fonctions immunitaires, ils protègent les parois des vaisseaux sanguins et sont indispensables aux cellules cérébrales et nerveuses.

Les apports quotidiens des huiles
Un adulte a besoin de 2 à 3 cuillerées à soupe et un enfant de 2 cuillerées à thé quotidiennement. Il n’est pas conseillé d’aller au-delà, car des apports trop élevés peuvent favoriser la production de radicaux libres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *